17 mars, 2018

LES MUSICALES DE FLAMARENS 2018

LES MUSICALES DE FLAMARENS 8 ème EDITION

IMG_3595

2 – 3 – 4 Août 2018 à 20h30

Dans la cour du Château de Flamarens

Possibilité de repli en cas de pluie à l’intérieur du château

Ouverture du site à 19h, petite restauration sur place.

Réservation sur artterre32.festik.net

Information 06 45 65 71 75

Les Musicales de Flamarens,  festival rural organisé par l’association ART-TERRE32, se déroule en un lieu majestueux sur trois jours, la première semaine du mois d’aout.

Cela fait 8ans déjà que ce festival de chanson Francophone enchante la région Occitanie et le Château de Flamarens, dans le Gers. Chaque année, le festival propose au mois d’août 3 soirées de concerts dans un lieu du patrimoine Gersois exceptionnel. Cette nouvelle édition se déroulera du 2 au 4 août et sa programmation variée, fait la part belle à la langue de Molière. … Pas moins de 10 artistes proposeront ainsi six concerts en plein air.

Le festival met à l’honneur LA CHANSON FRANÇAISE d’aujourd’hui dans son ensemble, auteurs, interprètes, compositeurs (Emilie MARSH, Benoit DOREMUS, Gauvin SERS, GOVRACHE, TOMA ROCHE…) mais aussi fait la place belle à celle d’hier ( BRASSENS, BREL, PIAF, GAINSBOURG, BALLAVOINE ….). Tous les publics viennent au Château de Flamarens (XV siècle) pour ces Musicales alliant patrimoine historique exceptionnel et chansons Françaises. De tous âges et de toutes conditions, ils arrivent de tous les coins du Gers et au-delà, pour profiter ensemble de moments inoubliables. Il y a des puristes, des marcheurs, des pragmatiques, des scolaires, des familles, des lettrés, des fanas de patrimoine et/ou de chansons, des curieux de tout partageant cette même passion de la chansons françaises en un lieu atypique et EXCEPTIONNEL ….

Réservation sur artterre32.festik.net

LE PROGRAMME

Jeudi 2 AOÛT 20H30

Alain SEBBAH

Comment résumer en quelques mots une grande passion ?
Au début des années 70, un 33 tour tombe entre mes mains presque par hasard. Et tout à coup, mon petit bout de vie prend un sens.
Je me suis senti attiré, collé à ce rond de vinyle noir que j’écoutais et protégeais comme s’il faisait partie de moi.
A l’école, j’ai voulu parler de cette passion naissante mais j’ai tout de suite compris qu’on se moquait de moi alors je n’en ai parlé à personne durant toute ma scolarité, même pas à mes parents.
Je vivais cet amour de la chanson dans mon garage où j’avais installé mon électrophone et j’écoutais les disques de Serge LAMA que j’achetais en cachette pour ne pas éveiller les soupçons.
C’est alors que le besoin de chanter avec lui naissait. Je recherchais la vérité dans ses mots et plus j’avançais plus je m’en approchais.
Sans le savoir, j’avais mis le doigt sur ce qu’allait être ma vie. Je ressentais ce besoin de chanter. Les bandes sons n’existaient pas alors comme mes parents avaient la bonne idée de me faire prendre des cours de piano, je me risquais à deux mains, un semblant de voix et l’émotion était au rendez vous.
Je progressais dans ma quête de la vérité et cela jusqu’à l’âge de 16 ans où un orchestre qui jouait à la Grande Motte me donna ma chance. J’ai longtemps hésité car jusque-là, je chantais pour moi et uniquement pour moi.
Et voilà que maintenant je partageais cela avec tout un tas de gens que je ne connaissais pas…un Public !!!!!
Depuis ce jour-là, je n’ai jamais arrêté, c’est devenu une drogue, MA drogue.
Je n’ai jamais perdu cette envie de chanter et de partager cet Amour avec des millions de gens. Je peux dire aujourd’hui, à l’âge que j’ai que je suis toujours resté fidèle à l’œuvre de Serge LAMA et ce depuis le début de sa carrière et j’en tire une fierté immense. Finalement je suis devenu Chanteur, avec la différence que c’est le métier qui m’a choisi et non le contraire.
Et si avec les années je m’approche encore de plus en plus de la vérité, je sais que je ne l’atteindrai jamais car l’homme qui m’a ouvert la route restera toujours celui qui m’a tout appris.

Respect Monsieur LAMA. alainsebbah.com

David SIRE est alchimiste des mots, poète de la rencontre, troubadour moderne, auteur-compositeur-interprète atypique. Il est tour à tour chanteur, clown, conteur, fabuliste, équilibriste, volcan, poussière, voix, geste, regard, silence, fou, paisible, amoureux, insatiable… Ce spectacle est une célébration de la joie, du jeu.

Alchimiste des mots, poète de la rencontre, troubadour moderne, David Sire, auteur-compositeur-interprète atypique, dessine depuis des années une trajectoire artistique à contre-courant.

Après quelques paires d’années passées avec le groupe Drôle de Sire, plus de trois cents concerts et deux albums vendus à 8000 exemplaires (“Pourquoi pas toi ?” / 2003 ; “Onomatopées” / 2005), David Sire explore par la suite des sentiers plus personnels. Nouveaux vagabondages au pays du verbe, nouvelles chansons dans la marmite, quelques anciennes dans la revisite.

Parmi ses spectacles, “Niet Popov” une création jeune public mise en scène par Marina Tomé. Répertoire insoumis, Niet popov propose en creux une philosophie libertaire sacrément contagieuse. La générosité est sans doute le ferment principal de ce spectacle haut en couleurs et en émotions. David Sire et Pierre Caillot donnent sans compter. En quelques secondes, nous franchissons avec eux la palissade pour entrer dans un fabuleux terrain vague.

En 2015, David Sire est de retour avec son huitième album “Je est un nous”. Les chansons de David Sire distillent une poésie sobre et rêveuse, une langue subtile, des textes délicats et profonds. Au coeur de ses chansons tissées au fil des rencontres, d’histoires et de paroles, il y a l’humain. Sa poésie est différente et elle réveille la différence. Sans hâte, avec douceur et ténacité, elle glane des trésors au creux des êtres et des choses. Elle donne parole à la parole. La voix est chaleureuse, tendre, sensible. Les mélodies, limpides et enveloppantes, dans lesquelles on a envie de se blottir. La facture classique, discrète et douce des mélodies sait prendre la tangente et des libertés sur certains titres : le ludique, le jubilatoire, l’organique et l’incantatoire sont alors au rendez-vous.

davidsire.com

Vendredi 3 AOÛT 2018 20H30

ARCHIBALD est un poète, un chanteur, un rappeur ; Mais surtout un jeune chanteur engagé qui refuse la non humanité et les injustices. La guitare en bandoulière et la rage au poing il assène des baffes musicales, ses coups de cœurs et ses coups de gueule !

Il offre à ses déclamations, son chant aussi – qui s’en va parfois errer, au bord des larmes, dans les paysages andalous de ses origines – un habillage sonore quasi orchestral autour de sa guitare. Il use de toutes les ressources de son corps, de sa voix, des objets aussi, comme le son des touches de la machine à écrire, de la flûte traversière aussi. (…)Le message est clair, comme le fut celui d’un Béranger ou, bien plus loin encore, celui d’un Couté. Mais dans cette mouvance anarchiste, on aime tout particulièrement quand il en appelle à l’oiseau (t’entends ça l’oiseau) ou lorsqu’il rend hommage aux « inter-gitans » du spectacle sans qui on irait nettement moins loin, moins bien.

Grâce à Archibald, grâce à beaucoup d’autres saltimbanques comme lui, « Y a comme une joie de vivre dans l’air ».

Et c’est franchement bon .

Claude Fèvre – Chanter c’est lancer des balles

archibaldsolo

 

Olivier DAGUERRE, auteur-compositeur interprète issu du rock alternatif et de la chanson, quelques superbes albums au compteur et moments de partage sur scène (Cali, Francis Cabrel, Bénabar, Catherine Ringer…). Sa voix chaude, volontaire et pleine de lumière maîtrise bien l’art qui est le sien. Son répertoire se singularise par une certaine pratique de la poésie, de la tendresse, de l’outrageuse énergie.

Olivier Daguerre, un artiste qui mérite d’être connu. Un artiste qui a publié son sixième album déjà. Un artiste qui a partagé la scène avec des grands noms de la chanson française (Marc Lavoine, Benabar entre autres). Pas si courant que cela. Un artiste qui a passé son enfance entre le Pays Basque et la Gironde, et qui a ensuite découvert à Paris sa vocation d’auteur-compositeur. Après avoir participé à un groupe, il est donc désormais seul sur scène sous le nom de Daguerre.

Olivier Daguerre est né à Montauban, mais a passé son enfance et son adolescence dans le Sud-Ouest de la France, partagé entre la Gironde et le Pays basque. À dix huit ans, il s’installe à Paris et s’immerge très vite dans le milieu artistique alternatif Parisien.

En 1990, il fonde le groupe ” les Veilleurs de Nuit ” (avec Nicolas Ferrenbach à la batterie, Olivier Moret au saxophone et Michel Moussel à la basse) qui publiera trois albums. Le groupe se sépare en 1999. Olivier Daguerre quitte alors la capitale, et part vivre au Pays basque.

En 2005, il sort, sous le nom de « DAGUERRE », son premier album solo, autoproduit, Ici je.

En 2006, à la suite de sa participation aux Rencontres d’Astaffort, il signe sur « 3label / Chandelle Productions » et sort l’album ô désirs, réalisé par Michel Françoise.

En 2008, sortie de l’album Le cœur entre les dents en édition chez BCBA Music. Inclus dans cet album Notre amour était presque parfait (chanson que Daguerre interprète dans l’émission TARATATA présentée par Nagui) et le titre phare « De l’ivresse ».

En 2010, Daguerre participe au spectacle pour enfants « L’Enfant-Porte », coréalisé par Francis Cabrel et Michel Françoise.

En 2012, sortie de l’album ” Mandragore “, coréalisé par Cali et Geoffrey Burton pour BCBA Music . On y trouve le single “Pour deux”, mais aussi un duo avec Francis Cabrel, ” Carmen “, sur un texte de Théophile Gautier.

En 2013 création du spectacle jeune public “L’Arche Déglinguée” co-écrit avec Bruno Garcia (alias Gagarine). La même année, Olivier s’occupe de la direction artistique du projet “L’ivresse des sens” avec le collectif “c3o”.

En 2015 sortie de l’album ” Daguerre & Bertille “, projet en duo avec Bertille Fraisse.

En 2016 Daguerre participe aux collectifs d’artistes de ” 5 en scène “, du ” Rugby Club Orchestra “, de ” Datums “.

En 2017 nouvelle signature chez LamaO Editions, sortie du sixième album de Daguerre, sous forme de livre-disque, intitulé ” La nuit traversée “: neuf chansons inédites transpercées par le récit de l’écrivaine Mély Vintilhac et les dessins de l’illustrateur Sarane Mathis.

Parallèlement à sa carrière artistique, depuis 2006, Olivier Daguerre est intervenant / formateur occasionnel pour les associations Voix du sud, L.M.A et Ampli

Samedi 4 AOÛT 2018 20H30

Marine BERCOT et Pierre Durand agitent les codes du hip-hop, de la chanson, du slam et du rock, ouvrent des portes sur l’improvisation et imaginent un dialogue entre la guitare et le corps… Ses titres racontent qu’on peut encore dégager nos horizons, partager des élans, reprendre notre énergie, nous laisser aller à vivre et nous motiver à donner un sens à tout ça.

Marine Bercot puise dans ce Paris que l’on garde, dans ce Paris ouvert sur le monde, dans ce Paris actif et enjoué, son impérieuse nécessité d’écrire et performer.
En complicité avec le guitariste-compositeur Pierre Durand, elle embarque les partenaires qu’il faut pour partager avec les publics son espoir énergique et pulsionnel.
Marine Bercot propose pour 2018 un projet qui a commencé à vivre sa vie sur le web et sur des scènes, un projet basé sur un 3e album : Ravi(e)s.
Marine Bercot & Pierre Durand y accueillent « comme à la maison » des publics invités. Ils partagent entre eux et avec eux des occasions de se laisser transformer par des textes et musiques vivants ici et maintenant, des séquences narratives et poétiques, des pulsions rythmiques qui instillent ce qu’il faut de désir et de rage, de gravité et de légèreté.

Sa créativité complice avec Pierre Durand guitariste-compositeur, arrangeur, enrichie de leur collaboration avec les réalisateurs Nicolas Dufournet et Julien Chirol, lui permettent de prendre appui sur plusieurs titres (2 albums) pour proposer un 3e album, Ravi(e)s, face B d’une performance scénique qui a commencé à rencontrer son public, relayée par des clips réalisés par ses amis…

La rencontre des publics sur la scène est au cœur de cette proposition.

La scène est vécue et pensée comme le cœur de la création partagée avec l’autre.

« L’autre » public qui risque son temps à venir voir ce qui va (peut-être) se passer ici, « l’autre » créateur avec qui on performe sur scène, « l’autre » qui a aidé et qui nous aide à ce que la performance se tienne et se maintienne, « l’autre » qui capte et prépare la réalisation d’enregistrements audios ou vidéos, « l’autre » qui n’est pas que Marine Bercot l’auteur-interprète et qui garde un œil sur tout ce qui se passe à l’extérieur…

Marine Bercot et Pierre Durand agitent sur scène les codes du hip-hop, de la chanson, du slam et du rock, ouvrent des portes sur l’improvisation et imaginent un dialogue entre la guitare et le corps… Tout ça se passe « comme à la maison », les performeurs invitent le public à partager des séquences musicales, narratives et poétiques fabriquées sous leurs yeux ; comme on offre à des amis des plats cuisinés devant eux…

Les ingrédients de cette cuisine semi-improvisée sont les titres de Ravi(e)s (à paraître en 2018) et des albums précédents Les Amants (2005) et Ma langue au chat (2007).

marinebercot.com

Jack SIMARD , atypique, charismatique, génial, c’est la puissance des mots! En plus d’être un véritable talent d’écriture, il nous emporte dans un univers intense et explosif. La sincérité de l’interprétation, la folie de la liberté sur scène, l’authenticité de l’homme font de cet artiste un être rare et précieux de la chanson Française.

« Un grand échalas aux gestes expressifs, des bras qui balaient l’air comme une ballerine. Un timbre de voix puissant, des «ouais» qui claquent, des graves qui portent. Et des textes aux petits soins. D’un classicisme sans faille, Simard a les mots subtils, le sens du drame. Du grand art… » Extrait de La Tribune De Genève.

 

Soulevé par l’orchestration efficace et virtuose de ses musiciens, le jeune vosgien débordant d’énergie lâche toute la puissance de ses mots qui prennent l’ampleur de ses interprétations théâtrales et farfelues. En plus d’être un véritable talent d’écriture, Jack Simard nous emporte dans un univers intense et explosif sur des orchestrations riches empruntant à toutes les couleurs du jazz. Simard, c’est surtout cette manière caractéristique et inimitable de vivre ses textes sur scène dans un spectacle débordant d’une énergie brute à la fois vive et à fleur de peau qui fait l’unanimité partout où il accueilli.

Avant de faire le choix de s’entourer de musiciens, le chanteur a écumé en solo plus de 500 café-concerts et festivals à travers la France et la Suisse. Sa jeune mais déjà solide formule orchestrée a rapidement séduit quelques festivals, SMAC et salles réputées (Cully Jazz Festival, Festival de La Paille, Rencontres et Racines, L’Alhambra, Le Moulin de Brainans, La Rodia, La Souris Verte, etc…) et l’artiste a déjà partagé la scène avec de grands noms (Higelin, Arno, Les Ogres de Barback, Debout sur le Zinc, Matmatah, …). Dans sa quête inlassable de l’émotion ultime, Jack Simard bouscule les idées reçues et échafaude des chansons mystérieuses et profondes qui accrochent l’oreille dès la première écoute.

 

A 32 ans, Jack Simard a déjà enregistré cinq albums et « prouve avec ce superbe dernier opus que la chanson se porte très bien et que la relève est belle… et bien là ».

jacksimard.fr

 

TARIF
Pass 3 soirs 42€ Les 2, 3 et 4 Aout 2018 - 6 concerts
Pass 2 soirs 32€ Les 2 et 3 ou 3 et 4 ou 2 et 4 Aout 2018 - 4 concerts
Pass 1 soir 20€ Le 2 ou le 3 ou le 4 Aout - 2 concerts
Réservation sur artterre32.festik.net
Information 06 45 65 71 75