1 avril, 2015

L’Historique

Comment est née l’association Art-Terre32

1983À l’état de ruine, couvert de fientes de pigeons et de lierres, le château de Flamarens est sauvé par son nouveau propriétaire, Jacques GADEL. Nullement impressionné par l’ampleur de la tâche Jaques GADEL se consacre entièrement à redonner vie au château. Années après années planchers, toitures, plafonds ouvragés sont restaurés à l’authentique. L’été sa famille, et de nombreux amis, l’accompagnent, l’encouragent et partagent sa passion.

1990 Son fils Arthur est au ciment et sa femme, Marie-Hélène, à leurs enfants. Les hommes bâtissent, Marie-Hélène soutient leurs efforts. Au fur et à mesure des transformations elle se prend à rêver. Elle revoit les troubadours et baladins jouer et danser lors des fêtes nombreuses qui ont dû souder le village.

Faire quelque chose ! Donner du sens à l’aventure, à ce témoignage impressionnant du passé ! Faire que la vie de chacun en ce lieu se fonde, solide, comme les pierres du Castel. Ouvrir les grilles pour que vive le château. Faire que tous aiment suffisamment l’endroit pour toujours s’en souvenir, le revisiter en rêve ou y revenir pour de vrai. Telle est désormais sa mission, son projet pour le château de Flamarens.

1994 Seconde semaine d’août, la première soirée « entre copains » est organisée avec « l’autorisation » de Jaques GADEL. Les copains du village et ceux qui font la route de Paris ou remontent d’Espagne sont les premiers convives d’une longue série de fêtes costumés, de dîners à thèmes. En août 2003 la mémorable « Flamarens-Stock »  accueille plus de 120 invités. Ces fêtes scandent les étés et deviennent « l’événement annuel » à ne pas manquer jusqu’en 2008.

Tout au long de ces années, convivialité et talents sont devenus les maîtres mots de cette drôle de communauté. Chacun, vient au Château de Flamarens avec ses talents, ses passions, ses savoirs faire, sa volonté de participer et son désir d’apporter sa pierre à ce monumental édifice qui les accueille depuis près de 30 ans et regarde vivre ses habitants depuis plus de 800 ans !

2009 – été de transition entre fête et « idée de festival ». L’état de santé de Jacques GADEL ne donne pas le cœur à la fête. Jacques GADEL décède le 8 Janvier 2010.

2010 – Premier concert au Château de Flamarens.
Jacques GADEL aimait la musique. Certain soir d’été, il sortait ses enceintes dans la cour du château et nous jouait « son concert ». C’est de ce souvenir, de ce chagrin et de cette belle rencontre avec Karin et David Meignan, du duo « La Rouquiquinante », qu’est né le désir d’honorer la mémoire de notre grand Jacques, en musique dans la cour du château.

Cet été là, entre Art et Terre quelque chose de beau était née et le 11 août le duo « La Rouquiquinante » inaugurait ce qui, l’été suivant devint « Les Musicales de Flamarens ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *