1 avril, 2015

Presse

La Dépêche du Midi

,

Claude Nougaro

Hélène Nougaro entourée de Marie-Hélène et Arthur./Photo Dominique Abbal.

Hélène Nougaro entourée de Marie-Hélène et Arthur./Photo Dominique Abbal.

Pour la 4e édition des Musicales de Flamarens, Marie-Hélène et Arthur Gadel ont ouvert les grilles de leur château dont le parc s’est rempli joyeusement dès 20 heures. Hélène Nougaro, marraine de cette soirée, personnifiait l’élégance de la discrétion et de la gentillesse, cette soirée lui était dédiée. Plus de 150 personnes avaient réservé leur place et petit à petit le public arrivait nombreux à la grande joie des organisateurs.Le château reçut, tout à coup, les lumières colorées des projecteurs manœuvrés par David l’indispensable ami. Marie-Hélène prenait des photos afin d’illustrer le livre d’or de ce début de saison, Arthur accueillait chaleureusement les visiteurs. Un discours d’entrée et de bienvenue rendait hommage à Jacques Gadel qui fut à l’origine de la laborieuse et magnifique restauration du château, un homme qui aimait tant la musique.

La première partie présentait une jeune auteur-compositeur-interprète, Elodie Keith, jeune femme dynamique, issue de la Manufacture Chanson, un tourbillon de gaieté, de spontanéité, un véritable «feu d’artifice» aux paroles amusantes souvent acides et percutantes, presque dérangeantes mais au talent fou.

La deuxième partie du spectacle était consacrée aux chansons de Claude Nougaro interprétées par Karin (la Rouquiquinante) dont la voix chaude, rauque et forte mettait en valeur et en couleurs les chansons bien connues de Nougaro. Karin était accompagnée de Phyllipa Scammell à la contrebasse et Jean Sébastien Bressy au piano. Le bleu d’acier de la nuit tombante magnifiait l’émotion de ce concert dont les spectateurs savouraient en silence chaque note et chaque chanson !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *