2 février, 2024

THEATRE – Dimanche 13 Octobre 2024 – 16h

 La Cerisaie   Anton Tchekhov

Par la compagnie du Théâtre au Miroir de Preyssas

Réservation rapide ICI

Anton Tchekhov est un écrivain et dramaturge russe né le 17 janvier 1860 à Taganrog(Russie) et mort le 15 juillet 1904 à Badenweiler (Allemagne). Tout en exerçant sa profession de médecin, il publie entre 1880 et 1903 plus de 600 œuvres littéraires ; certaines pièces souvent mises en scène à l’heure actuelle — La Mouette, La Cerisaie, Oncle Vania — font de lui l’un des auteurs les plus connus de la littérature russe, notamment pour sa façon de décrire la vie dans la province russe à la fin du XIXe siècle.

Tchekov“La Cerisaie” est une pièce de théâtre emblématique qui explore avec subtilité les thèmes de l’inéluctabilité du changement et de la nostalgie. La trame narrative se déroule autour d’une propriété russe, la Cerisaie, sur le point d’être vendue pour rembourser les dettes de ses propriétaires. Les personnages, profondément ancrés dans le passé, symbolisent la classe aristocratique en déclin et font face à l’inévitable transformation sociale. Tchekhov utilise une palette de personnages variée, allant de la mélancolique Lioubov Ranevskaïa à l’entrepreneur Lopakhine, pour explorer les contrastes entre tradition et modernité. L’emblématique cerisier, symbole de la beauté éphémère et du temps qui passe, devient une métaphore puissante de la perte inévitable. La pièce offre une profondeur psychologique à travers des dialogues subtils et des non-dits, tout en capturant l’essence des bouleversements sociaux qui marquent la Russie à la fin du XIXe siècle. “La Cerisaie” demeure une œuvre intemporelle, suscitant la réflexion sur la nature transitoire de la vie et les choix qui déterminent le destin individuel et collectif.

RÉSUMÉ DE LA CERISAIE La Cerisaie, c’est l’histoire d’une famille aristocrate qui s’est appauvrie. Voilà trois ans que la mère, Lioubov, et la fille, Anya, étaient en voyage en Europe, à Paris. Mais le manque d’argent et les dettes forcent leur retour. Retrouver leur demeure et Varia, la fille adoptée par Lioubov, ne les enchante pas particulièrement.
Elles ont plaisir à retrouver leur maison telle quelle, mais elles risquent de perdre ce lieu-mémoire aristocratique et cela les blesse. Et pourtant, Lopakhine, ce “moujik”, veut aider. Il propose des solutions pertinentes mais chaque personnage est enfermé dans son propre monde. Chacun parle pour soi et non pour ou avec les autres. Chacun reste dans sa bulle jusqu’au drame…

Tarif 20 €

Places limitées, réservation conseillée  

Le spectacle serra suivis d’un verre de l’amitié partagé avec les artistes.

Réservation en ligne ICI  ou art-terre32@orange.fr ou 06 20 44 44 48

 

Est-ce que les rêves deviennent réalité ?  C’est à la suite de la rencontre de Marie-Hélène Proust, Présidente de l’Association AT32 avec Marie-Claude Grandaty, fondatrice de la troupe du Théâtre au Miroir de Prayssas, que LE THEATRE a fait son entré au château de Flamarens .
Une entrée rêvée, espérée, désirée depuis des années par la présidente de l’association AT32. 

Le Théâtre au Miroir a élu domicile à Prayssas il y a plus de trente ans. Il présente régulièrement des spectacles de théâtre ainsi que des lectures et a su, durant toutes ces années, fédérer un public fidèle, prouvant ainsi que la création en milieu rural est une affaire de passion et de conviction. Molière, Musset, Marivaux, Pinter, Tchekhov y sont régulièrement joués. La troupe créée par Marie-Claude Grandaty à partir d’un noyau fidèle, a su au cours de toutes ces années, une belle dynamique qui permet de voir apparaître de nouveaux visages et la jeunesse bien présente augure d’un futur prometteur.
Nous en concluons que pour faire d’un rêve une réalité, il n’y a pas le choix. Nous pouvons attendre toute notre vie qu’un miracle se produise et mourir pleins de regrets ou prendre le taureau par les cornes et passer à l’action, ce que Marie-Claude et Marie-Hélène animées par leur passion partagée pour la culture en milieu rural, n’ont jamais hésitez à faire ….

Ainsi et pour répondre à notre interrogation ;
Oui les rêves deviennent réalité si … !